bandeau Aconit

Accueil > Collection


Pour nous écrire :





© 2002-2014 - Aconit




Google

L’ALPAM S200 de Télémécanique est de retour.


Pendant les visites d’ACONIT, on présentait l’ALPAM, calculateur analogique français, en déplorant l’absence de son panneau avant débrochable .
Grâce au récolement, DEUX panneaux avant de l’ALPAM S200 d’ACONIT ont été retrouvés dans le grenier.

C’est une excellente nouvelle car :

  • 1 – l’ALPAM a bien plus de valeur complet
  • 2 – ces panneau avant sont beaux, en couleur et bon état
  • 4 – cela permettrait de programmer l’ALPAM. Cette machine est robuste et modulaire, à base d’ampli op. Il est probable qu’elle marche encore, au moins partiellement.
  • 5 – toutes les photos de l’ALPAM trouvées par Google (Aconit, Cnam, Inria, .. ) sont SANS panneau avant
  • 6 – deux panneaux permettent d’en monter un sur l’ALPAM (c’est ce que je vais faire) et de se servir de l’autre pour montrer la programmation de cette machine (comme pour le Gamma 3)

Une petite anecdote :

En bouclant 2 intégrateurs de l’ALPAM, on réalisait le « système d’équations différentielles » suivant :

(une solution du système est y(t) = sinus(t) et x(t) = cosinus(t)).

Avec comme conditions initiales x(0) = 1 et y(0) = 0, on traçait dans le sens direct un magnifique cercle, centré à l’origine et de rayon 1.

Puis on arrêtait la table traçante et on allait boire un galopin (le type de bière importe peu). Au retour on remettait la table sous tension puis on abaissait la plume.

Le cercle était toujours magnifiquement tracé, mais n’était plus de rayon 1, à cause de la dérive (drift) des intégrateurs analogiques.

Première publication :
Mise en ligne le lundi 12 juin 2017

Article écrit par :
Alain Guyot



Haut de page | Accueil | Plan du site | Mentions légales | Administration ?